Annulations et fermetures en cascade pour les activités de danse en Charente-Maritime. Comme pour les discothèques qui ferment leurs portes, les animations dansantes sont également interdites dans tous les bars et les restaurants. La mesure, qui est entrée en vigueur ce matin, court au moins jusqu’au 6 janvier, afin de freiner l’épidémie de covid-19. Dans notre département, le dancing rétro Chez Mylène à Rochefort a fermé ses portes hier soir. Plusieurs thés dansants sont annulés comme celui du 19 décembre à Saint-Hilaire-de-Villefranche. Et puis à Surgères, la nouvelle est tombée ce matin : le réveillon du 31 décembre organisé à Castel park par le Comité des fêtes est lui aussi supprimé, au grand dam du président Patrick Olivier :
Patrick Olivier qui s’excuse auprès des plus de 200 clients, qui avaient réservé pour cette soirée. Ils seront intégralement remboursés dans les prochains jours, et doivent désormais trouver une solution de repli.