Présidentielles : les bureaux d’abstentions prêts pour dimanche

A J-3 du premier tour des élections présidentielles, les bureaux de vote pour les abstentionnistes s’organisent. Il devrait y en avoir 8 en Charente-Maritime à La Rochelle, Rochefort, sur les îles de Ré et d’Oléron, à Puilboreau, Saint-Jean-d’Angély, Saintes et Surgères. Une façon de faire entendre la voix de l’abstention militante et de faire pression sur le futur chef de l’Etat. Coralie Moll est secrétaire-comptable à Surgères et référente Poitou-Charentes pour le collectif des Bureaux d’abstentions. On l’écoute :

Coralie Moll qui accueillera les abstentionnistes chez elle, au 32 rue Paul-Rouvier à Surgères, de 11h à 17h. Elle a demandé une salle à la mairie pour le second tour. Chaque abstentionniste volontaire devra déposer un bulletin « je m’abstiens » dans une urne, avec nom et signature. Les résultats seront ensuite transmis au mouvement national.

Evènement sportif ce dimanche à Aigrefeuille avec les Finales régionales de rugby

Une première pour le club aigrefeuillais qui a été désigné par le Comité Poitou-Charentes. Pour ce faire, il a reçu le soutien de la mairie d’Aigrefeuille et de la Communauté de communes Aunis Sud. L’enjeu est important pour le club, mais aussi d’un point de vue sportif selon Gérard Legrand, l’un des organisateurs :

130 bénévoles vont assurer le bon déroulement de la journée. 3 000 personnes sont attendues sur place. L’entrée est gratuite. Restauration, animations et jeux pour les enfants. Coup d’envoi à 10h.

Un habitant d’Oléron vit actuellement un drame en Thaïlande


Il est accusé d’homicide involontaire, après la mort de sa compagne Fanny dans un accident de scooter. C’était dans la nuit du 6 au 7 mars, alors que le couple était en vacances à Trat, au sud de la Thaïlande. Après un coma et plusieurs opérations, l’Oléronais de 29 ans a été inculpé et privé de son passeport. Une caution lui a permis d’être assigné à résidence dans l’attente de son procès, mais sa liberté pourrait être remise en cause. Ce que redoutent ses proches qui viennent de saisir un avocat parisien spécialisé dans le droit international. Lelya Gallien, une amie de la famille qui vit Saint-Trojan-les-Bains, doit s’envoler aujourd’hui pour la Thaïlande afin d’apporter à Yohann soutien et réconfort :

La famille de Yohann demande son rapatriement en France, insistant sur le fait qu’il n’est pas question de le soustraire à la justice thaïlandaise. Elle a lancé un appel au don sur la plateforme leetchi.com pour réunir des fonds afin de payer les frais de justice et de rapatriement. http://www.leetchi.com/c/solidarite-de-yohann-gabert
A noter que la famille de la victime aurait écrit aux autorités thaïlandaises pour qu’il n’y ait pas de poursuites.