Saint-Jean-d’Angély : les riverains de la rue de Verdun laissent éclater leur colère

Une vingtaine de personnes s’est rassemblée cet après-midi rue de Verdun en centre-ville de Saint-Jean-d’Angély. Tous entendaient dénoncer les problèmes de nuisances et d’incivilités que les riverains subissent quotidiennement depuis pratiquement trois ans. Trois ans qu’une dizaine de locataires pose problème au voisinage. Tous les moyens légaux ont été employés pour faire cesser ces nuisances. Pétition, mairie, police municipale, gendarmerie, le procureur du tribunal de Saintes s’est même rendu sur place, en vain. Nathalie Aitchaouche, qui habite la rue, est à bout :

Les riverains en colère ont reçu cet après-midi le soutien de la municipalité, avec la présence du premier adjoint au maire Cyril Chappet. Le propriétaire des immeubles en question était sur place également pour trouver une solution, avec l’association des mal logés Le Toikétatous.

Une chanson pour dire NON au péage sur le pont d’Oléron


Une chanson pour dire NON au péage d’Oléron. Un jeune artiste de l’île vient d’écrire un titre plein d’humour, sur un air de Renaud. Par ses mots, Fred Fresh veut interpeller l’opinion publique, alors que le projet de consultation publique est judiciairement mal engagé. Le tribunal administratif de Poitiers dira jeudi prochain s’il suit ou non l’avis défavorable émis par le rapporteur public. On écoute Fred Fresh en musique :

Le titre de Fred Fresh est accessible sur youtube. https://www.youtube.com/watch?v=lLW8MgvllbQ&feature=youtu.be A noter que la décision finale sur le retour ou non d’un péage appartient au Conseil départemental qui doit se prononcer sur ce dossier avant la fin de l’année.

Plus de sécurité pour les touristes handicapés de plus en plus nombreux l’été

La Charente-Maritime accueille de plus en plus d’adultes handicapées l’été. La progression du nombre de séjours est de 12% en un an : 300 cette année, contre 260 en 2016. Près de 2 800 personnes en situation de handicap viendront passer des vacances en Charente-Maritime cet été. Il faut dire que des efforts ont été faits en terme d’hébergement et d’accessibilité. Mais cette croissance implique un renforcement de la vigilance et de la sécurité. Ecoutez Alexandre Magnant, directeur départemental de la cohésion sociale :

L’été dernier, aucun problème majeur n’a été constaté par les services de l’Etat. Un seul établissement dans le département, qui n’était pas suffisamment adapté, a fait l’objet d’un diagnostic pour une mise en conformité. Aujourd’hui, tout risque est écarté.