Budget 2018 : hausse de dépenses sociales et de l’investissement en Charente-Maritime

Le vote la semaine prochaine à La Rochelle du budget du Département de la Charente-Maritime. Sans surprise, il n’y aura pas d’augmentation d’impôts en 2018, comme l’a confirmé cette semaine le président Dominique Bussereau. Le budget s’élève à 865 millions d’euros dont 690 millions de dépenses de fonctionnement et 175 millions d’investissements. Avec une forte hausse des dépenses sociales, notamment pour les prestations RSA et l’accueil des mineurs isolés. Malgré une baisse des dotations de l’Etat, le Département se porte bien, grâce à son attractivité et aux droits de mutation en augmentation. On écoute Dominique Bussereau :

Dominique Bussereau qui se dit par ailleurs très inquiet quant au projet d’électrification de la ligne ferroviaire Angoulême-Saintes-Royan, qui doit permettre l’arrivée du TGV en gare de Royan. Selon lui, une convention relative au financement d’études complémentaires doit être signée avant le 31 décembre de cette année. Problème : la Région Nouvelle-Aquitaine qui doit y participer est à la traîne dans ce dossier. Et d’importants crédits de l’Etat sont en jeu. Dominique Bussereau :

La Région, par la voix de son vice-président en charge des transports Renaud Lagrave qui s’est exprimé à nos confrères de Sud-Ouest, affirme ne pas avoir entendu parler de date butoir.

Courçon : profs et rectorat accros à la tablette

Le succès du numérique à l’école. Un point d’étape a été fait ce matin au collège Jean-Monnet de Courçon, en présence de la rectrice de l’Académie de Poitiers Anne Bisagni-Faure. L’établissement expérimente depuis quatre ans maintenant l’utilisation de tablettes, de la 6e à la 3e. Celle-ci sont prêtées aux élèves dès leur entrée au collège, jusqu’au brevet. Un support efficace selon Claire Albert, professeur au collège de Courçon et chargée de mission à la délégation académique du numérique éducatif :

Et les élèves eux-mêmes se montrent très enthousiastes. Ils prennent soin de leurs tablettes, puisque pour 65% de casse prévue il n’y en a eu que 15% au collège Jean-Monnet. Des élèves qui ont déjà une longue expérience de l’outil informatique et savent nuancer le propos. On écoute Charlotte :

A Montendre, Matha, ou encore La Rochelle, certains collèges ont déjà été équipés. Et à terme, les 51 établissements publics de Charente-Maritime le seront. Une installation accompagnée de formations techniques et pédagogiques pour les enseignants. Un effort de l’Académie qui ne s’arrête pas là, comme l’explique la rectrice Anne Bisagni-Faurre :

Le projet national s’appelle « collège connecté » et semble vraiment en bonne voie, même s’il ne règle pas pour le moment le problème des cartables souvent trop lourds.

Une technique de maraîchage innovante testée en France à Saint-Sulpice-de-Royan


Il s’agit de la subirrigation. Un procédé qui a trouvé sa place dans les nouvelles serres de l’entreprise Arc At Plants qui ont été inaugurées ce matin. Fruit de deux sociétés bretonne et hollandaise, celle-ci devient grâce à ces nouveaux aménagements la première dans le pays à utiliser ce système révolutionnaire, comme l’explique son directeur Guillaume Sallembien :

L’entreprise, implantée depuis dix ans dans la commune, compte bien augmenter son chiffre d’affaire de 30% grâce à ses nouvelles serres, pour atteindre plus de 4 millions d’euros en 2018. Arc At Plants emploie 50 personnes dont 20 en CDI, et envisage encore de s’agrandir.