La fin de l’enquête publique concernant le nouvel incinérateur d’Echillais approche

Il reste moins d’une semaine pour s’exprimer. A partir de lundi prochain, le commissaire enquêteur Jean-Pierre Bordron aura un mois pour rendre son avis au préfet, qui pourra alors autoriser ou non l’exploitation de l’équipement dont la construction vient de s’achever. L’association Pays rochefortais alert’, qui s’est exprimé vendredi dernier, a pour sa part émis un avis très défavorable, en insistant sur le risque sismique qui n’a pas été pris en compte par le constructeur Vinci. On écoute son porte-parole Jean-Claude Deborde :

En cas d’avis favorable du commissaire enquêteur, et lorsque l’incinérateur entrera en service, PRA menace de nouveau de saisir le tribunal administratif de Poitiers, mais aussi le Tribunal de grande instance de La Rochelle pour mise en danger de la vie d’autrui. Car, selon PRA, l’incinérateur d’Echillais ne respecte pas la loi :

Jean-Claude Deborde qui invite la population à s’exprimer dans le cadre de cette enquête publique, en envoyant un mail à la préfecture de la Charente-Maritime, ou en écrivant à la mairie d’Echillais, en précisant à l’attention du commissaire enquêteur. L’enquête a déjà recensé plus de 450 avis.

Et le 14 novembre prochain, la cour d’appel de Bordeaux examinera l’annulation de l’autorisation d’exploiter, décidée en mars dernier par le tribunal administratif de Poitiers. Jugement qui a conduit à cette nouvelle enquête publique.

Saint-Jean-d’Angély : des ateliers pour faciliter la vie des seniors à la maison

Comment aider les plus de 55 ans à mieux vivre chez eux ? C’est tout l’enjeu d’un programme de cinq ateliers lancés dès aujourd’hui à Saint-Jean-d’Angély. L’ASEPT, l’Association Santé Education et Prévention sur les Territoires du Poitou-Charentes, propose son expérience et des solutions pour un habitat plus facile à vivre. Un cycle de 5 séances hebdomadaires de 3 heures chacune. Maëva Véluzat, de l’ASEPT, nous en révèle le contenu :

Les places sont limitées. Il faut réserver au 05 46 97 53 02. Le tarif est de 20 euros pour l’ensemble des ateliers qui se dérouleront tous les mercredis de 9h à midi au Centre associatif des bénédictines.