Tonnay-Charente

L’Amap de Tonnay-Charente recherche une dizaine de consommateurs

Depuis 5 ans, cette association pour le maintien d’une agriculture paysanne propose à ses adhérents des paniers de légumes bios sur Tonnay-Charente et Fouras. Problème de déséquilibre, il y a trop d’adhérents à Fouras et pas assez à Tonnay. Ce qui ne facilite pas le travail du producteur. Ainsi pour maintenir le petit marché bio du mardi soir de 18h15 à 19h30, l’Amap recherche une dizaine d’adhérents supplémentaires sur Tonnay-Charente. On écoute Bernard Daniel, l’un des « amapiens » :

Plus d’infos sur le site lespaniersderic.fr ou en appelant le 05 46 83 80 24.

Tonnay-Charente : l’appel à l’aide du centre social

La mobilisation des 23 Centres sociaux de Charente-Maritime. Confrontés à la disparition des contrats aidés, aux baisses de subventions, et face à la menace d’une disparition des aides de la CAF, du Département et de la Région, ils s’organisent et se réorganisent. Touché comme les autres, le centre social de Tonnay-Charente appelle à créer un collectif pour lutter contre la baisse des moyens de fonctionnement, comme l’explique Frank Richet, administrateur du CAP centre social de Tonnay-Charente :

Le Cap, qui va perdre trois emplois aidés et une partie de ses aides de fonctionnement, lance un appel à l’aide à la population pour soutenir son action, et invite les habitants à une réunion d’information ce soir. Franck Richet :

La réunion se tiendra au CAP de Tonnay-Charente à 19h.

Tonnay-Charente : le Cap centre social craint pour son avenir

Le CAP centre social de Tonnay-Charente tire la sonnette d’alarme. Face à une baisse continue des subventions et de l’arrêt des contrats aidés, la structure se retrouve en très grande difficulté. Elle adresse un long courrier pour informer la population de la situation critique dans laquelle elle se trouve. Le Cap a même créé une cellule de crise pour fédérer l’ensemble des centres sociaux menacés. Carole Effenberger :

Le centre social tonnacquois évoquera l’ensemble de ces difficultés à l’occasion d’une réunion qui aura lieu mercredi prochain au Cap de Tonnay-Charente à 19h.

20Nov/17

Le Centre de première intervention des secours de Tonnay-Charente menacé

L’opposition municipale s’inquiète en effet de sa possible fermeture. Mais pour l’heure il est maintenu selon le maire Eric Authiat, qui lance toutefois un appel aux volontaires qui doivent impérativement habiter laLire la suite…

Bords : le centre itinérant des Restos du coeur a démarré sa campagne d’hiver

Jean-Marie Potus

Le camion des Restos du cœur a entamé ce matin sa 2e campagne d’hiver à Bords, près de Tonnay-Charente. Depuis l’an dernier, il sillonne les routes de la Charente-Maritime pour aller à la rencontre des bénéficiaires isolés, dans les endroits les plus éloignés des centres de distribution. Une démarche qui semble faire son œuvre comme le concède le chauffeur et animateur du centre itinérant Jean-Marc Potus :

Jackie est bénévole aux Restos depuis six mois. Sa mission : accueillir les bénéficiaires :

Parmi les bénéficiaires présents ce matin à Bords : Daniel, venu chercher un colis alimentaire, mais aussi du soutien. On écoute son témoignage :

Le centre itinérant des Restos du cœur est à Champagne cet après-midi pour les inscriptions. Il sera demain à Saint-Fort-sur-Gironde. Et jeudi à Saint-Cier-du-Taillon. La distribution viendra dans un 2e temps.

Le dispositif « Devoirs faits » n’est pas une nouveauté à Tonnay-Charente

Depuis la rentrée des vacances de la Toussaint, il offre aux collégiens en difficulté un temps d’étude accompagnée pour réaliser leurs devoirs. Une démarche volontaire et gratuite intéressante, mais qui n’est pas nouvelle sur le secteur de Tonnay-Charente, comme le souligne Stéphane Lemire, le principal du collège Joliot-Curie :

Surveillants et professeurs sont mobilisés durant ces temps d’étude, pour la réalisation des devoirs écrits qui peuvent désormais être faits au collège et non plus à la maison.