Saintes

20Oct/17

Chermignac : un outil innovant pour trier les déchets d’ameublement

L’inauguration ce matin à Chermignac, près de Saintes, d’un système de tri automatisé des déchets d’ameublement. Il s’agit d’un dispositif unique en France, mis au point par Véolia et Cyclad. Un brasLire la suite…

Saintes : moins de manifestants, mais de bonnes nouvelles pour le Technicentre

A Saintes, 260 personnes sont descendues dans la rue. Les manifestants ont défilé entre le Palais de justice et la place Bassompierre. Si les ordonnances Macron étaient au cœur de la mobilisation, l’avenir du Technicentre SNCF a fait aussi l’objet de toutes les attentions. 135 postes vont disparaître. Mais pas tout de suite. Les cheminots ont obtenu fortuitement un sursis, grâce à une bourde de la SNCF, ou plutôt une erreur de procédure lors du dernier Comité d’hygiène et de sécurité qui a eu lieu mardi sur le site de Périgueux. Du coup, la compagnie ferroviaire est dans l’obligation de fournir une charge de travail supplémentaire aux cheminots jusqu’à la prochaine convocation le 16 novembre. Dominique Brée de l’Union locale CGT de Saintes nous explique ce que cela signifie :

Autre bonne nouvelle obtenue ce matin pour le Technicentre SNCF de Saintes : l’assurance de conserver les 175 postes restants.

La CGT appelle à la grève demain à Saintes

Dans le prolongement des journées d’action contre la réforme du Code du travail, le syndicat entend une nouvelle fois réclamer le retrait des ordonnances Macron au cours d’une nouvelle manifestation. Plus localement, et dans un contexte économiquement tendu, il se mobilisera pour demander le maintien de tous les emplois. Car, c’est un bassin en souffrance qui est de nouveau touché, Carole Effenberger :

Les élus qui se réuniront demain à 18h à la Communauté d’agglomération de Saintes. A noter que les éboueurs, insatisfaits des mesures de modification de leurs horaires et conditions de travail, pourraient se mettre en grève. Les agents territoriaux de l’agglo devraient suivre aussi le mouvement. Ce qui devrait perturber le service dans les cantines et les écoles demain.
Un premier rassemblement est prévu à 10h devant le Palais de justice, direction la place Bassompierre où un barbecue aura lieu sur place.