Royan

L’ouverture demain aux Assises de Saintes du procès du meurtre de Michel Reutin

Le 20 février 2013, l’ancien maire de Semussac était retrouvé sans vie dans son camping à Royan, ligoté et battu à mort pour de l’argent et des bijoux dérobés dans son coffre-fort. Quatre ans après le drame, deux Roumains comparaissent pour vol avec violence ayant entraîné la mort, et deux autres pour complicité. Le rappel des faits, Christophe Coriton :

Et le procès du meurtre de Michel Reutin va durer quatre jours.

Royan : 600 postes à pourvoir demain au Forum des emplois saisonniers d’été

Des contrats de 2, 4 ou 6 mois seront proposés dans les domaines de la restauration, l’hôtellerie ou l’animation. Une soixantaine d’entreprises seront présentes sur place pour présenter leurs offres. Écoutez Jérôme Olivier, directeur du Pôle Emploi de Royan :

Mais aussi dans les transports, l’agriculture pour la cueillette des melons ou le nettoyage. Rendez-vous demain de 13h à 18h au palais des Congrès de Royan. Prévoyez un grand nombre de CV.

16 mois : c’est la durée des travaux de modernisation de la ligne SNCF entre Saintes et Royan

Ils vont démarrer cette année. La tâche est grande, puisque l’ensemble des voies va être renouvelé entre Saintes et Saujon. Ce qui inclut les rails, les traverses et les ballasts. Entre Saujon et Royan, il s’agit du remplacement des traverses. Le coût total du projet est estimé à 35 millions d’euros. Cette opération doit ainsi permettre d’assurer la pérennité de ce tronçon. Elle vise aussi à supprimer les ralentissements en relevant la vitesse des trains à 140 km/h, ce qui ne pourra se faire qu’une fois la voie électrifiée. Mais cette étape ne viendra que plus tard. Ce dont s’agace le député-maire de Royan Didier Quentin :

Conséquence de ces travaux, la ligne Saintes-Royan sera fermée du 6 novembre 2017 au 6 avril 2018. Mais les installations ferroviaires en gare de Saujon seront maintenues pour faire circuler le Train des Mouettes. Pour terminer, SNCF réseau annonce étudier la mise en accessibilité de la gare de Royan.

La Charente-Maritime verra-t-elle la naissance de son premier Parc Naturel Régional ?

Les quatre présidents des intercommunalités intéressées. Jean-Pierre Tallieu était remplacé par Francis Herbert, vice-président de la CARA

C’est en tout cas le projet en cours de réflexion sur les agglomérations de Rochefort et Royan, et les communautés de communes de Marennes et l’île d’Oléron. Habituées à travailler ensemble autour des zones humides et du développement local, les quatre collectivités ont décidé d’aller plus loin dans la coopération en se regroupant au sein d’un Parc. Mais rien n’est fait, le projet n’en est qu’à son démarrage. Ce matin, les élus du territoire se sont réunis à Marennes. Écoutez Hervé Blanché, président de l’agglomération de Rochefort :

Concrètement, ce Parc Naturel Régional permettra aux communes membres d’être beaucoup plus visibles par la Région, et il servira d’intermédiaire pour la mise en place de contrats de développement et de financements. Ce qu’explique Pascal Massicot, président de la CDC de l’île d’Oléron :

Mais il ne s’agit en aucun cas de mettre le site sous cloche, prévient le président de la CDC de Marennes Mickaël Vallet :

La démarche est donc lancée. La prochaine étape sera de consulter les acteurs locaux. Charge ensuite à la Région de lancer le processus de création du Parc Naturel Régional. Un processus qui devrait prendre 5 à 10 ans.

14Fév/17

Rochefort/Royan/Marennes-Oléron : la création d’un Parc Naturel Régional en question

Les collectivités du territoire engagent une réflexion sur l’opportunité de créer un PNR dont le périmètre reste à définir. Avec l’objectif de se donner de nouvelles opportunités de développement économique et environnemental,Lire la suite…