Rochefort

Le lancement hier à Rochefort des Etats généraux du diabète en Charente-Maritime

Une déclinaison départementale d’un programme national concernant cette pathologie qui touche environ 4 millions de personnes en France, dont 4 000 en Charente-Maritime. Un chiffre qui est en constante évolution. D’où l’ouverture de ces Etats généraux destinés à améliorer la qualité de vie et le quotidien des malades. Un plan sera élaboré. Jeannie Olivré est la présidente de l’Association française des diabétiques de Charente-Maritime :

Plusieurs réunions sont programmées pour donner la parole aux diabétiques et à leur entourage, mais aussi aux professionnels de santé. La prochaine est prévue le 27 février à Royan. Puis le 15 mars à Saint-Jean-d’Angély, le 10 avril à Rochefort et le 26 avril à La Rochelle. Avant une grande réunion régionale le 8 juin à Libourne.

Rochefort : le centre pour soigner les addictions accueille plus de patients


Le nombre de consultations en forte augmentation au centre d’addictologie de l’hôpital de Rochefort. Gratuites, elles permettent d’accéder en toute confidentialité à des informations concernant la prise en charge des patients qui souffrent d’addiction au tabac et à l’alcool notamment. L’accueil se fait au CSAPA qui est le Centre d’addictologie, d’accompagnement et de prévention en addictologie. Une structure créée en 2002 qui connaît une affluence croissante, selon le Dr Eliane Blanche-Barbat, chef de service :

80% de cas d’addiction sont liés à l’alcool, 15% au tabac et les 5% qui restent concernent des cas d’addiction aux jeux (très fréquents chez les plus jeunes), d’achats compulsifs, mais aussi des cas graves d’anorexie ou de boulimie traités en collaboration avec le CMP, le Centre médico-psychologique. Des situations difficiles, mais pas désespérées :

En ce qui concerne les cas les plus sévères liés à l’alcoolisme, les centres de cure et de sevrage situés à Royan, Jonzac ou La Rochelle, sont parfois indispensables. Concernant les addictions aux produits stupéfiants, elles sont traitées par l’association Tremplin 17.

Rochefort : le collège Grimaux passe au photovoltaïque


Des panneaux solaires ont été installés sur la toiture de l’établissement. L’opération s’inscrit dans un plan global du Département, soit 5 millions d’euros de travaux tous les ans. On écoute Evelyne Ferrand, vice-présidente et présidente de la commission photovoltaïque :

Le montant de l’opération est de 228 000 euros pour 590 m2 environ de panneaux. La production sera de l’ordre de 120 000 kwh/an, ce qui correspond à 15 % de l’énergie utilisée par le collège. Un paramètre qui n’a pas échappé au principal Gilles Marfeuil, qui compte bien profiter de l’installation pour en faire un axe de développement pédagogique auprès de ses 596 élèves :

A noter que le raccordement final à Enedis devrait intervenir fin février.

L’avenir de l’hôpital de la Marine à Rochefort en question ce soir

Le maire Hervé Blanché tiendra une réunion publique, afin de présenter la déclaration de projet. Etape préalable avant la reconversion de l’un des joyaux architecturaux de cette ville, dont le bâtiment a vocation à être transformé en centre thermal et en résidences hôtelières avec restaurant. Carole Effenberger :

La réunion publique a lieu à 18h à l’auditorium du Palais des congrès. Tous les Rochefortais y sont conviés.