Rochefort

L’inauguration mercredi du nouveau site rochefortais de France-Boissons

L’entreprise a quitté la zone de Béligon pour s’installer à Echillais. Présente depuis plus de 20 ans en Charente-Maritime, l’enseigne, filiale de Heineken et leader de la distribution de boissons aux cafés hôtels et restaurants, modernise l’ensemble de ses sites logistiques, afin de maintenir ses actions de proximité envers ses clients et lutter notamment contre la disparition des cafés ruraux. Et ce à l’aide de nombreux services, que nous énumère Gihslain Gerro, le directeur de la filiale Aquitaine Charentes :

30% des clients de l’enseigne auraient déjà bénéficié de ces services de proximité. Pour France Boisson, ce nouveau site de 2 300 mètres carrés représente un investissement de 1,7 million d’euros, et un emplacement stratégique au centre du département. Une situation dont se réjouit le maire d’Echillais Michel Gaillot :

A noter que la structure propose 2 200 références de bières, vins, cafés, eaux et boissons sans alcool. Et emploie 27 salariés auxquels elle propose un environnement de travail hautement sécurisé et même des séances d’ostéopathie gratuites. Son chiffre d’affaires s’élève à 14 millions d’euros.

Avis favorable pour l’exploitation du nouvel incinérateur d’Echillais

Le commissaire enquêteur a tranché, malgré une forte opposition au projet. 96% des avis émis lors de l’enquête publique en octobre allaient à l’encontre du nouvel équipement. De quoi provoquer la colère de Pays Rochefortais Alert’ qui crie au scandale. « Le rapport témoigne d’une mauvaise foi affligeante », selon l’association d’opposants qui va déposer plainte auprès du tribunal correctionnel contre le bureau Véritas qui n’aurait pas pris en compte le risque sismique de l’incinérateur. On écoute son porte-parole Jean-Claude Débordes :

Le dossier est à présent entre les mains du préfet de la Charente-Maritime qui doit donner ou non son feu vert.

Des parents d’élèves protestent contre le transport d’enfants debout dans les bus

Rochefort agglo. Depuis cette année, les cars ont été remplacés par des véhicules urbains limités à 35 places assises pour assurer le transport scolaire sur le territoire de l’agglo. Et ce pour des raisons budgétaires. Conséquence, une soixantaine d’enfants voyagent debout sur des routes de campagne à 80 km/h, sans pouvoir atteindre les barres ou poignées trop hautes pour leur taille. Indignés et inquiets, des parents d’élèves ont créé le collectif Touche pas à mon car. On écoute son porte-parole Lionel Pacaud :

Le collectif a obtenu le soutien de deux députés du département qui ont saisi le Ministre des transports.

Rochefort/Saintes/Royan : les patinoires ouvrent demain avec leurs lots d’animations

A Noël, c’est la guerre des patinoires en Charente-Maritime. A partir de demain, les villes de Rochefort, Saintes et Royan déroulent chacune leur miroir de glace pour attirer les foules, en ces périodes de fêtes. Et toutes déploient leurs arguments pour séduire les patineurs et visiteurs. Frédéric Le Roux :

Rendez-vous donc pour les ouvertures des patinoires de Saintes, Rochefort et Royan demain samedi 2 décembre. Inauguration de celle de Rochefort ce soir à 19h avec la troupe Patin’air. Dolus d’Oléron ouvrira la sienne le 17.

Les CCI de Rochefort et La Rochelle redoute la baisse annoncée de leurs ressources

Les CCI de Rochefort-Saintonge et La Rochelle vont bientôt manquer de moyens. Le Sénat doit examiner à partir d‘aujourd’hui le projet de loi de finances 2018, qui prévoit notamment une baisse de 17% des ressources des Chambres de commerce et d’industrie. Une décision brutale qui inquiète les présidents des deux chambres charentaises-maritimes. Ces derniers en appellent aux parlementaires, au gouvernement et au Président Macron. Carole Effenberger :

Les CCI de Rochefort et La Rochelle notent qu’elles sont bien décidées à participer à la réduction de la dépense publique, avec des efforts de mutualisation des services. Elles sont engagées depuis cet été dans une démarche de fusion pour créer la CCI de la Charente-Maritime.

La politique Macron dans le viseur du député Chassaigne ce soir à Rochefort

André Chassaigne attendu ce soir à Rochefort. Le député du Puy-de-Dôme, président du groupe communiste à l’Assemblée nationale, tiendra une conférence-débat. Fustigeant la politique gouvernementale, il présentera son livre « Et maintenant Monsieur Le président ? 10 interpellations à Emmanuel Macron » qu’il a écrit juste après l’élection du chef de l’Etat. Il servira de base à cette conférence pour dénoncer la politique libérale du président Macron qui ne va pas dans le bon sens selon Brahim Jlalji, secrétaire départemental du Parti communiste en Charente-Maritime :

La conférence d’André Chassaigne débutera ce soir à 18h30 à la salle Pierre-loti du Palais des congrès de Rochefort. C’est ouvert à tous.