Oléron

Saint-Trojan-les-Bains : la Fête du Mimosa, ça commence ce soir


La Fête du Mimosa sous haute surveillance. L’évènement qui s’ouvre aujourd’hui à Saint-Trojan-les-Bains sur l’île d’Oléron devrait attirer près de 20 000 visiteurs. La sécurité sera le maître mot de cette 59e édition qui va se dérouler tout ce week-end. D’où un dispositif renforcé cette année. Catherine Le Meur, adjointe au maire en charge de l’animation :

De quoi profiter sereinement des nombreuses animations prévues. Concert en l’église ce soir. Brocante demain, et bal du mimosa en soirée. Puis défilé des 11 bandas et 16 chars dimanche. Sans oublier la fête foraine. Une tradition populaire qui dure depuis 1959 :

La Fête du mimosa marque le coup d’envoi de la saison à Saint-Trojan. Une saison qui s’ouvre à la faveur du fleurissement du mimosa. Et il est bien au rendez-vous cette année :

Voilà, la Fête du mimosa qui commence aujourd’hui donc à Saint-Trojan-les-Bains.

Bientôt une ZAD à Dolus-d’Oléron

Rien à voir avec la Zone à défendre de Notre-Dame-des-Landes, si ce n’est l’idée d’une certaine forme de résistance. ZAD est une appellation détournée qui signifie Zone d’alimentation durable. Un projet porté par le maire Grégory Gendre, bien connu pour son engagement contre l’implantation d’un Mc Do sur sa commune. Lui propose un modèle de développement alternatif et durable reposant sur une alimentation saine et de qualité, à l’endroit de la Cailletière, une ancienne colonie de vacances de 4 hectares laissée à l’abandon. On écoute Grégory Gendre :

Le site de la Cailletière accueillera dans un avenir proche les Restos du cœur, un incubateur agricole, des jardins partagés, des ateliers de cuisine et de recyclage de palettes et un lieu de vie et de restauration. Il sera question de tous ces projets lors du Printemps de l’alimentation durable qui aura lieu sur place du 20 au 22 avril prochains.

Le dico du patois oléronais vient de paraître

Un peu de folklore avec un nouveau venu dans le monde de l’édition locale : le dictionnaire du patois oleronais. 251 pages pour se replonger dans cette pure tradition insulaire. Michel Nadreau, l’auteur, a cédé ses droits à titre gratuit à l’association Oléron d’abord. Il existait bien un dictionnaire du patois saintongeais ou même de fables charentaises, mais rien sur le patois oleronais. Une langue bien spécifique que souhaite préserver Jacqueline Ricou, la présidente de l’association :

Déjà plus de 50 exemplaires ont été vendus en quelques jours. Pour se procurer le livre, au prix de 12€80, on peut contacter le 06 71 76 04 22 ou par mail à oleron.dabord@orange.fr

Dernière étape du programme de réfection des déchetteries de l’île d’Oléron

A partir de lundi et jusqu’au 16 février, celle de Saint-Pierre sera exceptionnellement fermée pour cause de travaux. Les usagers seront invités à se rendre aux déchèteries de La Brée-les-Bains et du Château-d’Oléron déjà réhabilitées. Ces travaux vont permettre de fluidifier le trafic grâce à une entrée et une sortie distinctes, et surtout d’accroître les filières de tri avec la création de trois quais supplémentaires, passant de 8 à 11. On écoute le président de la Communauté de communes de l’île d’Oléron Pascal Massicot :

La restructuration du site était programmée suite au démantèlement de l’usine d’incinération qui était opérationnelle depuis 1975, et arrivée à son terme le 31 mai dernier. A noter que chacune des déchetteries de l’île d’Oléron accueille environ 90 000 passages par an.