Marennes

Marennes-Oléron : les ostréiculteurs manquent de main d’œuvre pour les fêtes

Alors que le grand rush annuel approche, les professionnels du secteur ont du mal à recruter des saisonniers. La période est semble-t-il moins propice cette année, en raison des congés scolaires qui démarrent plus tard que d’habitude. Pourtant, le travail n’attend pas pour préparer les commandes d’huîtres qui accompagneront les repas de Noël et du Nouvel an. Hélène Pigeonnier est productrice et grossiste sur Marennes. Elle reconnaît une certaine difficulté à recruter de la main d’oeuvre :

Déjà le forum de l’emploi fin octobre à Marennes et La Tremblade avait mis en évidence ce manque de saisonniers. Certains ostréiculteurs sont désappointés comme Claude Pontac de Marennes :

Malgré l’absence de saisonniers, gageons que les huîtres Marennes-Oléron seront, elles, bien au rendez-vous pour Noël. Saison cruciale pour tous les professionnels.

Bourcefranc : ils fabriquent des mobil-homes façon cabanes ostréicoles


C’est l’idée qu’a développée une toute jeune entreprise créée en juin dernier à Bourcefranc-le-Chapus. « Les cabanes d’ici », c’est son nom, propose aux campings de la région et aux collectivités des mobil-homes qui ressemblent en tous points à ces fameuses constructions en bois très colorées, que l’on trouve sur le bassin Marennes-Oléron. Une idée simple et originale qui semble plaire si l’on en croit le carnet de commande de Christine Luzineau, la responsable, qui revient sur la genèse de son projet :

Une entreprise familiale donc bien attachée à sa région, faisant intervenir des artisans et des matériaux exclusivement locaux, et surtout sans réelle concurrence dans le département. Christine Luzineau :

Il faut compter en moyenne deux à cinq semaines de fabrication selon taille de la cabane qui va de 12 à 26m². Actuellement, plusieurs campings sont en attente de livraison. Mais aussi la commune de Bourcefranc pour sa cabane de Noël. Les cabanes d’ici peuvent se visiter au 1 bis route de Cagouillac à Bourcefranc.

Forte concentration de marchés de Noël ce week-end en pays Marennes-Oléron

La grand messe des marchés de Noël a sonné. Ce week-end, plusieurs communes de Charente-Maritime en organisent, avec une forte concentration sur le Pays Marennes-Oléron. De nombreux stands d’artisans, de créateurs et de producteurs vous permettront de dénicher le cadeau original qui fera plaisir ou le met à déguster pour les fêtes. Pour faciliter la déambulation des parents, les marchés de Noël proposent de nombreuses animations gratuites pour les enfants, Christophe Coriton :

Une zone de réemploi des matériaux de construction à Saint-Just-Luzac


C’est une première en France. Elle vient d’ouvrir à la déchetterie de la commune proche de Marennes. Le principe est simple : au lieu de jeter ces matériaux à la benne destinée aux gravats, les usagers peuvent désormais les déposer dans un espace spécifique où ils pourront être récupérés. Cette zone de réemploi fait suite à une demande de plus en plus importante des usagers pour détourner de la benne des matériaux de construction souvent à l’état neuf, comme des baignoires sous emballage ou des cartons de carrelages inutilisés. On écoute Christian Guignet, président de la Régie des déchets du Bassin de Marennes :

L’expérience est prévue sur une durée de 6 mois. La zone sera pérennisée en fonction des volumes qui seront réemployés.

Rochefort/Royan/Marennes-Oléron : un pas de plus vers le PNR

Un pas de plus vers la création d’un Parc naturel régional entre Rochefort, Royan et Marennes-Oléron. Une étude de faisabilité doit être lancée. Reste à obtenir l’aval des élus des collectivités pour actionner la démarche. Le conseil communautaire du Bassin de Marennes doit prendre demain une délibération en ce sens. L’enjeu est important, car la création d’un Parc naturel régional représenterait un atout majeur pour l’ensemble du territoire, selon Mickaël Vallet, président de la CdC du Bassin de Marennes :

A noter que la CdC de l’île d’Oléron a reporté le vote d’adhésion au projet à une date ultérieure, préférant attendre le résultat du vote des conseillers départementaux concernant le retour ou non d’un péage sur le viaduc. Vote prévu en décembre.