Marennes

Un maire sauve toute une école grâce à la méthode Montessori

A Saint-Sornin, près de Marennes, Joël Papineau, qui savait depuis la rentrée que son école publique était condamnée, a pris les devants pour conserver son établissement. Lâché par ses pairs de La Gripperie et Nieulle-sur-Seudre, avec lesquelles la commune était en Regroupement pédagogique intercommunal, il s’est rapproché de L’Île aux enfants à Saintes pour ouvrir dès la rentrée prochaine une école alternative. Joël Papineau :

Un bel exemple pour ce village de 410 âmes. Preuve que la fermeture d’une école n’est pas une fatalité. Une dizaine d’élèves de la commune sur un potentiel de 24 vont donc dès la rentrée de septembre basculer du public vers cette école alternative, basée sur l’enseignement Montessori et Freinet. Joël Papineau :

L’école alternative de Saint-Sornin sera la 4e de Charente-Maritime, après La Rochelle, Saintes et Vandré, près de Surgères. Les frais de scolarité vont de 170 euros pour un enfant de Saint-Sornin à 315 euros. Une réunion d’information est prévue le 28 avril à 10h à l’école L’Île aux enfants de Saintes.

Nouveau : un petit train pour visiter Brouage, « Plus beau village de France »


Brouage sera officiellement classé parmi les « Plus beau village de France » samedi prochain. Une cérémonie aura lieu à la halle aux vivres, avec la présentation du label décerné en juin dernier. Et la signature de la « charte qualité » par le maire de la commune de Hiers Jean-Marie Petit. Le président du Département Dominique Bussereau sera présent, accompagné de nombreux élus du territoire. A cette occasion, une nouvelle attraction sera lancée au cœur de la citadelle. Un petit train touristique qui va sillonner tout l’été les rues du village. Jean-Claude Gilbert, le créateur et conducteur, nous en parle :

La balade dure une heure. Tarifs : 6,50 euros. 4 euros pour les enfants de 3 à 10 ans. Gratuit pour les moins de 3 ans. C’est à découvrir jusqu’au 30 octobre.

L’enseignement professionnel, une priorité pour Jean-Michel Blanquer


Jean-Michel Blanquer vient d’achever cet après-midi son déplacement en Charente-Maritime, à Montlieu-la-Garde. Le Ministre de l’Education nationale s’est rendu ce matin au lycée professionnel de Rompsay à La Rochelle, puis au Lycée de la mer et du littoral de Bourcefranc-le-Chapus. Deux lycées professionnels tournés vers la formation aux métiers de la mer. Un enjeu important pour le Ministre. C’est qu’il est venu dire aux élèves. On écoute Jean-Michel Blanquer :

L’occasion aussi d’évoquer pendant son déplacement la réforme du bac avec les enseignants et les élèves :

Jean-Michel Blanquer au micro de Frédéric Le Roux.

2 300 retraités et personnels grévistes des Ehpad mobilisés en Charente-Maritime

Forte mobilisation des retraités et des personnels des Ehpad ce matin en Charente-Maritime. Ils étaient environ 2 300 manifestants dans le département, de source syndicale. Dans le détail, 1 500 à La Rochelle, un millier à Saintes et 800 à Rochefort. Les retraités sont venus dénoncer la hausse de la CSG et la baisse de leur pouvoir d’achat. Quant aux personnels grévistes des Ehpad venus grossir les rangs, ils ont réclamé plus de moyens. Beaucoup de monde donc pour Guy Silvestri, des retraités CGT de Rochefort :

Même constat à La Rochelle selon Jean-Luc Martin, secrétaire général de l’Union locale des retraités CGT de La Rochelle :

Concernant la mobilisation dans les Ehpad de Charente-Maritime, des actions ont été menées à Marennes, Saintes, au Château-d’Oléron, à Aigrefeuille et à Saint-Jean-d’Angély. Saint-Jean où des opérations de blocage des ronds-points ont été organisées selon la CGT.