Marennes

Un échange de jeunes saisonniers entre Marennes-Oléron et le Canada francophone

C’est l’initiative portée pour la quatrième année consécutive par le Pays Marennes-Oléron et ses partenaires québécois. Cinq postes sont proposés cet été en restauration, tourisme, ou encore en entretien des espaces verts. Il faut être âgé de 18 à 30 ans, habiter le territoire et être disponible du 25 juin au 18 août. Les frais de transport et le soutien administratif sont offerts. Rémunération assurée, avec logement sur place. Le loyer étant à la charge du salarié. Une condition cependant : avoir un passeport valide et surtout être motivé. On écoute Sylvaine Coutant, chargée de mission francophonie au Pays Marennes-Oléron :

En retour, le Pays Marennes-Oléron proposera également des postes à de jeunes Canadiens, notamment à la Mairie, au Novotel, ou encore à la cave viticole d’Oleron. Des entreprises ravies d’une telle opportunité selon Sylvaine Coutant :

Toute candidature est à envoyer avant le 15 février au Pays Marennes-Oléron, rue Dubois-Meynardie à Marennes.

Conchyliculture : le président du CRC Gérald Viaud va bientôt tirer sa révérence

Elections professionnelles ce jeudi au Comité régional conchylicole du Poitou-Charentes. Il s’agit d’élire le nouveau président du CRC. Un poste occupé depuis dix ans par Gérald Viaud, qui met un terme à deux mandats successifs. L’ostréiculteur de Chaillevette ne se représente pas, et n’envisageait pas le mandat de trop. Gérald Viaud :

Cet été, Gérald Viaud avait mis fin prématurément à ses fonctions de président du Comité national conchylicole, sous la pression de la profession. Son mandat devait se terminer cette année. La page se tourne donc désormais pour celui qui retiendra de ses mandats son engagement pour soutenir une profession en crise :

Deux candidats sont en lice pour succéder à Gérald Viaud : Michaël Viaud du Château-d’Oléron (aucun lien de parenté) et Daniel Coirier de Fouras. Trois bureaux de vote seront ouverts jeudi à la mairie du Château-d’Oléron, et dans les salles des fêtes de Marennes et d’Arvert. La fin du mandat de Gérald Viaud interviendra le 14 mars prochain, jour de l’installation du nouveau conseil d’administration du CRC.

Brouage dans le guide officiel des plus beaux villages de France

C’est ce que proposera l’édition 2018 du fameux ouvrage édité par Flammarion, qui paraîtra le 28 février. Après une présélection, le village-citadelle est arrivé au bout d’une longue série d’épreuves pour faire partie des 157 plus beaux villages de France. Une jolie promotion et de belles retombées en perspective selon Anne Gouvernel, responsable de l’association Les plus beaux villages de France :

Et j’ajoute que la Charte qualité, ce fameux sésame attendu depuis un an par la commune, sera signée le samedi 8 avril.

Les jeunes du Pays Marennes-Oléron s’ouvrent à la francophonie


Cette année, des lycéens, collégiens et écoliers participent à des ateliers animés par les compagnies « l’Ecumerie » et « Sans titre production », dans le cadre de résidences d’artistes. Un programme au long cours qui passe par la création de cartes postales, qui donneront lieu à des correspondances avec le Québec. Mais aussi par l’organisation d’un spectacle. Antoine Lamblin, chargé de mission culturel en Pays Marennes-Oleron :

Une belle ouverture sur le monde pour ces jeunes selon Mickaël Vallet, le maire de Marennes et président du Pays Marennes-Oléron :

Le travail est en cours et touche pratiquement à sa fin, avec en point d’orgue la réalisation d’une émission de radio. Capucine Dufour, directrice artistique de la compagnie « l’Ecumerie » :

Et l’émission sera retransmise sur Vogue radio 103.1. Une exposition de l’ensemble du travail réalisé circulera également dans les médiathèques de Marennes, Saint-Pierre-d’Oléron, Saint-Georges et au foyer de Lannelongue.

La nouvelle taxe Gemapi entrera en vigueur le 1er février sur le bassin de Marennes

Les élus de la Communauté de communes vont devoir entériner l’instauration de ce nouvel impôt demain après-midi. Impôt qui doit permettre à la collectivité de financer la gestion des milieux aquatiques et les actions de prévention des inondations. Cette taxe ne s’élèvera pas à 40 euros par habitant, comme cela a pu être dit ou écrit.

La taxe Gemapi va permettre de générer un budget de 140 000 euros, qui servira à terminer les études et à définir un programme d’action pour 2019 afin de requalifier des ouvrages de défense de côtes, que sont le bassin de baignade de Marennes-Plage et la digue nord de Bourcefranc.

Quels projets pour le nouveau Syndicat mixte des ports de la Seudre ?

Créé le 1er janvier, il réunit désormais les onze ports présents de chaque côté des rives de l’estuaire. L’objectif est d’améliorer et d’offrir plus de services. A la fois dans le domaine conchylicole, mais aussi de la plaisance. Deux axes majeurs de développement du territoire. On écoute Mickaël Vallet, maire de Marennes et vice-président de la nouvelle structure :

Une projection où aucun acteur ne semble oublié, et qui suit à la lettre l’esprit invoqué à la création du syndicat, à savoir contribuer au développement des activités nautiques, tout en valorisant les métiers de la mer, mais également veiller au respect du patrimoine naturel de l’estuaire.