La Tremblade

Innovation : un distributeur d’huîtres présenté au Salon conchylicole de La Tremblade


La Place Brochard à La Tremblade/Ronce-les-Bains accueille depuis hier le 46e Salon national conchylicole. Le rendez-vous des professionnels de la mer qui se tient jusqu’à demain. Au programme : des tables rondes, mais aussi de nombreux exposants venus présenter leurs dernières innovations en termes de matériels ostréicoles et mytilicoles. Nous avons pu découvrir en exclusivité un distributeur automatique d’huîtres. Un appareil développé par la petite société nantaise « ABC Drive » qui existe depuis un an. Si les distributeurs automatiques existent déjà pour bon nombre d’autres produits, personne n’avait encore pensé à commercialiser l’huître de cette façon. Nous avons interrogé Natacha d’ABC Drive :

ABC Drive assure qu’il y a un réel retour sur investissement, avec une rentabilisation en seulement un an et demi. La société emploie 4 salariés et se développe de plus en plus.

L’ouverture aujourd’hui du 46e Salon national conchylicole à La Tremblade


Ou plus exactement à Ronce-les-Bains cette année. L’évènement a quitté le centre de la commune pour s’échouer en bord de mer, en raison des travaux au port, mais qui n’ont toujours pas commencé. Un rendez-vous qui reste incontournable pour les professionnels du secteur. Et celui-ci se présente sous les meilleurs auspices. On écoute son organisateur Jacky Frétillere :

Rendez-vous jusqu’à jeudi place Brochard. Trois conférences sont proposées à la base nautique. Cet après-midi à 14h sur la nouvelle caisse enregistreuse obligatoire depuis le début de l’année ; demain même heure sur la succession d’entreprises ; et jeudi à 10h sur la création et la transmission des entreprises conchylicoles.

Rochefort/La Tremblade : Nicolas Hulot au chevet des Réserves naturelles de France

Le Ministre de la transition écologique s’est exprimé en début d’après-midi à l’occasion du 37e congrès qui se tient jusqu’à demain à La Tremblade/Ronce-les-Bains. Conscients des enjeux pour l’avenir de la biodiversité et de sa reconquête, il encourage le développement de ces espaces protégés et présentera très prochainement sa feuille de route. C’est ce qu’il a déclaré un peu plus tôt dans la journée lors de son déplacement à Rochefort :

La France compte 346 réserves naturelles. L’objectif serait d’en créer 60 de plus d’ici à 2030. « Un objectif qui n’est pas inatteignable » selon le ministre qui veut toutefois se laisser le temps de la réflexion et de la concertation pour créer des espaces qui permettent de concilier enjeux socio-économiques et écologiques, comme c’est le cas de la station de lagunage de Rochefort qu’il a visité ce matin. Nicolas Hulot :

Nicolas Hulot a effectué cet après-midi la dernière étape de son déplacement en Charente-maritime à la Tour de Broue à Saint-Sornin où il a de nouveau été question de biodiversité, et de soutien à l’élevage en milieux humides.

Les nageurs-sauveteurs de la côte royannaise débutent leur formation en mer ce dimanche


Pendant quinze jours, 132 secouristes, qui ont été recrutés pour assurer la surveillance des plages cet été, vont suivre des cours afin de parfaire leurs compétences. Des cours à la fois théoriques et pratiques. A la fin, ils seront capables d’assurer leurs missions sur les différentes zones de baignade, entre La Tremblade et Meschers-sur-Gironde. Frédéric Le Roux :

A noter que la surveillance des zones de baignade sera assurée dès le 16 juin pour une dizaine de plages urbaines entre Saint-Georges-de-Didonne et les Mathes-La Palmyre. Elle se prolongera jusqu’au dimanche 2 septembre sur six plages de Royan, Saint-Georges-de-Didonne, Vaux-sur-Mer et Saint-Palais-sur-Mer.

Réserves naturelles : Nicolas Hulot très attendu demain à Ronce-les-Bains

Le Ministre de la transition écologique s’exprimera en début d’après-midi à l’occasion du 37e congrès des Réserves naturelles de France, qui se tient depuis hier et jusqu’à samedi au centre Azureva. Face à une perte mondiale de la biodiversité, les 400 participants espèrent un geste de l’Etat pour accompagner ces sites préservés dans leur action, et la mise en œuvre de la Loi pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages. Ecoutez le président des Réserves naturelles de France Michel Métais :

Sur un potentiel estimé à un millier de projets en France selon Michel Métais. Les réserves naturelles sont au nombre de 346 aujourd’hui. Avec un budget global de 22,4 millions d’euros qui ne couvre que 70% de leurs frais de fonctionnement. Insuffisant donc pour assurer ces missions de préservation de la biodiversité. C’est ce que nous dit Allain Bougrain-Dubourg, président de la Ligue de protection des oiseaux qui co-organise ce congrès :

Nicolas Hulot arrivera demain matin à Rochefort où il visitera la station de lagunage. Le Ministre se rendra dans l’après-midi à la Tour de Broue à Saint-Sornin où sera présentée la réhabilitation du canal, lauréate de l’appel à projet de la stratégie nationale de la biodiversité. Suivie de la présentation de l’expérimentation nationale des projets territoriaux durables pour le soutien à l’élevage en milieux humides.

Arvert accueille le seul marché bio hebdomadaire de Charente-Maritime


Un marché bio hebdomadaire à Arvert. C’est le seul de Charente-Maritime. Depuis deux ans, des producteurs locaux du département assurent la vente directe tous les vendredis après-midi. Unique, le marché bio de la presqu’île devient peu à peu une référence, à mesure que la filière se développe. Un projet devenu réalité grâce au soutien des élus locaux et de l’association des commerçants. On écoute Agnès Charles, adjointe au maire en charge du marché :

En période estivale pas moins de 14 producteurs se partagent la halle d’Arvert. Beaucoup moins l’hiver forcément, à cause de la saisonnalité des produits. Une offre qui peut paraître déclinante pour les clients. Mais là n’est pas le seule difficulté d’une telle entreprise. Agnès Charles :

Des producteurs parfois difficiles à dénicher donc. D’autant que l’obtention du label bio, réputée difficile et coûteuse, est souvent pointée du doigt. Pas pour Etienne et Sébastien, producteurs de fromages et de pains bios, et commerçants sur le marché d’Arvert :

Des producteurs motivés et fidèles pour un marché dont les meilleurs ambassadeurs sont les clients. Ecoutons Denis, un habitué qui nous fait part de son enthousiasme :

Le marché bio d’Arvert se tient été comme hiver tous les vendredis de 16h à 19h sous la grande halle. Et sachez qu’il existe une dizaine de marchés bios ponctuels dans l’année en Charente-Maritime. Le premier a lieu ce week-end à La Rochelle, à l’occasion du Salon Respire la vie.