La Tremblade

19Juil/17

Saint-Palais-sur-Mer tire demain soir son grand feu d’artifice (22h45)

La 3ème édition de Saint-Palais Parade pète le feu. Les festivités ont commencé depuis deux jours à Saint-Palais et Vaux-sur-Mer. De très nombreuses animations se déroulent tous les jours entre concours d’élégance,Lire la suite…

Une nouvelle locomotive à vapeur pour le Train des Mouettes


Une alsacienne qui va assurer la liaison Saujon-La Tremblade tout l’été. Suite au retard de mise en conformité d’une des locomotives du petit train charentais, l’association qui exploite le Train des Mouettes a dû faire appel à un collègue alsacien pour se faire prêter une locomotive à vapeur : une « Meuse » de 1914 de plus de 8 mètres de long et de 35 tonnes. La locomotive sera chargée par convoi exceptionnel demain à Burnhaupt en Alsace, pour être livrée jeudi dans la matinée à Chaillevette. Léa Audouin, chargée de communication :

La Meuse sera opérationnelle dès le 14 juillet, jour de la Fête nationale, pour transporter les voyageurs à travers les marais de La Seudre.

Canicule : les seniors sous haute surveillance à la résidence Domytis à La Tremblade

La canicule gagne du terrain en France. Le phénomène précoce pour l’été va s’intensifier ce mercredi sur le territoire. Des records nocturnes de chaleur pour un mois de juin ont été battus dans la nuit de lundi à mardi dans l’Ouest du pays. Les personnes âgées sont plus vulnérables en période de canicule. On garde en mémoire l’épisode en 2003 qui avait fait 70 000 morts en Europe dont 20 000 en France. Depuis quelques jours, la vague de chaleur qui s’est abattue sur le département incommode les plus fragiles, notamment les seniors et les personnes atteintes de pathologies. Le plus grand risque, c’est la déshydratation. Dans les maisons de retraites et les résidences seniors, les personnels restent vigilants, prêts à parer à la moindre alerte, avec comme leitmotiv préventif : boire plus. C’est ce que nous explique Corinne Marchand, directrice de la résidence Domytis à La Tremblade :

L’inauguration aujourd’hui de la Maison des douanes à Saint-Palais-sur-Mer


Première demeure implantée sur le littoral de la commune en 1729, alors bureau de la Ferme générale, elle est devenue en 1837 le bureau des douanes, et a été entièrement reconstruite en 1840 à cet effet, offrant un point de vue incomparable aux agents sur l’estuaire de la Gironde pour réprimer la contrebande jusqu’en 2006. La CARA l’a racheté en 2007 avec le projet d’en faire un lieu dédié à l’art et au patrimoine. On écoute Jacques Perret, historien, professeur d’histoire moderne à l’université de Poitiers et saint-palaisien depuis plusieurs décennies :


Après quelques contentieux avec les riverains, les travaux ont débuté avec un an de retard en 2016 et viennent de s’achever. Les 400 m2 de la maison ont été entièrement transformés et rénovés, et les 4200m2 de terrain aménagés pour un coût de 1,4 million d’euros. Seule l’architecture extérieure du bâtiment a été conservée. Rémi Désalbres, architecte du patrimoine en charge des travaux :


Une réussite totale qui fait la fierté des élus du territoire, à commencer par Jean-Pierre Tallieu, président de la Communauté d’agglomération atlantique. On l’écoute :


La Maison des douanes ouvrira ses portes au public le 1er juillet. L’entrée est fixée au prix de 2 euros.