La Rochelle

Invité du 24/01/14 : Amine Boussa de la Cie Chriki’Z de La Rochelle

Amine BOUSSA (2) - Copie

Amine Boussa de la Cie Chriki’Z de La Rochelle (photo SC)

Chriki’Z vient du mot «chriki» qui veut dire au sens propre en arabe « mon associé », mais c’est surtout un mot qu’emploient les jeunes Algériens pour exprimer leur affection, leur fraternité et leur forte amitié.

Les prémices
L’histoire de la compagnie Chriki’Z commence de l’autre côté de la mer méditerrané en 2004 par l’envie de danseurs algériens de montrer qu’ils existent, qu’ils ont du talent et surtout qu’ils ont des choses à dire.
Ils se forment avec l’aide de la Compagnie Accrorap/Kader ATTOU dont certains membres des Chriki’Z font partie, qui leur propose des stages et les pousse a monter un show qu’ils présenteront en 1ere partie du concert de la Rappeuse « Diam’s ». Le succès est au rendez-vous et les médias s’emparent du phénomène hip hop local.
Toujours avec le soutien de la Compagnie Accrorap/Kader ATTOU et l’aide des chorégraphes Abdenour BELALIT et Pierre BOLO, ils montent leur première création, intitulé El Sabrine, qui signifie « ceux qui sont patient » la pièce parle de la difficulté des jeunes a se faire entendre et a évoluer dans une société qui se perd et qui ne leur correspond plus.
En 2006, et cette fois par leur propre moyen, deux danseurs de la compagnie; Amine ALIOUAT et Amine BOUSSA montent un duo, Jumo. Duo sur fond de musique arabo-andalous qui traite des liens que peuvent créer deux individus a travers la danse.

Et aujourd’hui ?
En 2010, Amine BOUSSA créé officiellement la Compagnie Chriki’Z à La Rochelle et en prend la direction artistique. La compagnie Chriki’Z travaille sur deux axes principaux .
Pour la compagnie Chriki’Z, l’évolution de la danse hip hop s’est faite avec le frottement. Et c’est avec cet état d’esprit que la compagnie essaie d’élaborer son travail artistique. Un hip hop ouvert à une autre esthétique, à d’autres énergies.

Présentation du spectacle Moovance + Racines le  5 février a Royan, dans le cadre de « la semaine de la danse de Royan ».