11Déc/17

#TempêteAna : une vingtaine d’interventions des pompiers en Charente-Maritime

La Charente-Maritime en alerte orange aux vents violents. Des vents d’Ouest jusqu’à 100/110km à l’heure balaient depuis cette nuit l’ensemble du département. Le département qui est également placée en vigilance jaune pour le phénomène de vagues-submersion. La vigilance reste active au moins jusqu’à 16h cet après-midi. Pas de gros dégâts signalés pour le moment, seules des branches d’arbres tombées sur la voie publique. Les sapeurs-pompiers ont effectué une vingtaine d’interventions, liées directement à la tempête, selon un dernier bilan. Plusieurs coupures d’électricité ont également été constatées.

Pour des raisons de sécurité, le trafic des bus a été suspendu à La Rochelle. Par ailleurs, les agents du Département sont en intervention pour effectuer le déblayage des chaussées obstruées.
Et puis la circulation sur les ponts de Martrou, de Ré et d’Oléron a été restreinte. Avec des interdictions de circulation pour les piétons, les deux-roues et les véhicules avec remorque. La vitesse est limitée à 50km/h. Et interdiction supplémentaire sur le pont d’Oléron pour les véhicules de plus de 3,5 tonnes et de plus de 2m de hauteur.

Trois emplois aidés sur cinq sauvés au centre social de Surgères

Ils viennent d’être renouvelés pour un an, malgré l’arrêt de ce type de contrat l’été dernier par le gouvernement. De quoi assurer la continuité de certains services qui étaient voués à disparaître. A savoir la boutique solidaire et le service de location de scooters. C’était sans compter sur une mobilisation rapide, avec pétition et manifestation. La présidente du CAC centre social est soulagée. On écoute Antoinette Lebot :

Deux contrats sont encore sur la sellette, avec des fins prévues en janvier et mai 2018. Antoinette Lebot lance un appel à l’Etat et aux collectivités locales pour pérenniser ces emplois. A noter que le CAC n’a plus de directeur depuis quelques jours. Philippe Fléchais ayant pris sa retraite le 1er décembre, après une vingtaine d’années de bons et loyaux services.

#Johnny : des bikers de Charente-Maritime demain sur les Champs-Elysées

Après l’hommage national ce midi aux Invalides à paris à l’académicien Jean d’Ormesson, l’hommage populaire à Johnny Hallyday se prépare. Le cortège funéraire descendra l’avenue des Champs-Elysée demain midi, avant une brève allocution du président Emmanuel Macron à la Madeleine. Un cortège qui sera accompagné de plusieurs centaines de bikers, en hommage au taulier. Parmi eux, plusieurs dizaines feront le déplacement de la Charente-Maritime, à l’image de Jean-Marie Poullé. Il fait partie de la Fédération départementale des bikers de France. On l’écoute :

Hommage populaire à Johnny Hallyday demain midi donc à Paris. Tous les motards ont prévus de se rassembler avant le cortège à 11h30, porte Dauphine. A noter que la star du rock sera ensuite inhumé lundi matin sur l’île de Saint-Barthélémy où l’idole possédait une villa.

08Déc/17

Hommage à Johnny Hallyday jeudi prochain à Surgères

La soirée prévue par le Café Français n’aura pas lieu finalement le jour des obsèques de la star, mais le 14 décembre, à l’occasion d’une soirée concert avec Eddy Deville, le sosie d’Eddy Mitchell qui chante aussi très bien Johnny. Ce sera à partir de 19h. L’entrée est libre.

L’avenir incertain des animateurs culturels dans les lycées de la région

28 emplois pourraient être supprimés en Nouvelle-Aquitaine. La CGT spectacle se dit particulièrement inquiète. Le syndicat souligne l’importance du rôle de ces animateurs dans les établissements scolaires, et pointe surtout l’absence de concertation et de débat avec la profession. On écoute Sébastien Coutant, délégué URF-CGT spectacle :

La CGT affirme donc soutenir totalement les animateurs. La suite du mouvement n’est pas encore définie, mais des manifestations pourraient voir le jour.

08Déc/17

Les impôts vont augmenter en Vals de Saintonge

Le conseil communautaire, qui se réunit lundi soir, doit approuver une augmentation des taux de 1,5% en 2018. Ce qui aura pour finalité de dégager une capacité d’autofinancement pour les investissements. Dans son dernier rapport rendu cet été, la Cour des comptes a préconisé une quinzaine de recommandations pour désendetter la collectivité afin de réinvestir dès 2019 dans des projets structurants pour le territoire.