Gemré veut la gratuité du pont de Ré

L’association GemRé, qui milite pour la gratuité du pont de l’île de Ré, interpelle de nouveau les conseillers départementaux de la Charente-Maritime. Ils sont réunis toute cette semaine en session plénière. L’occasion pour GemRé de réaffirmer son engagement pour le retrait du péage ou au moins une exonération des Charentais-Maeritimes. Une taxe votée par les élus, et pourtant contraire au principe de libre circulation des biens et des personnes selon Jean-Marc Jucker, coordinateur de l’association GemRé :

Une écotaxe perçue à tort selon l’association, car près du tiers servirait à financer l’entretien du pont. Une disposition contraire à la loi L321-11 du code de l’environnement. A ce titre, GemRé a saisi le tribunal administratif de Poitiers et la Chambre régionale des comptes. Une réponse est attendue prochainement.

22Mar/17

Une cagnotte GoFundMe en Charente-Maritime pour sauver Shainesse, 5 ans

Elle et ses parents vivent à La Rochelle. La fillette est atteinte d’une gastroparésie sévère, un trouble fonctionnel de l’appareil digestif. L’objectif est de collecter au moins 100 000 euros sur la plateforme de financement solidaire, pour permettre à Shainesse d’aller consulter des spécialistes aux Etats-Unis, qui pourraient lui proposer un traitement.

Le tourisme et l’agriculture, plus gros pourvoyeurs de contrats saisonniers en Nouvelle-Aquitaine

C’est ce qu’il ressort d’une étude de l’Insee publiée aujourd’hui. L’institut national de la statistique qui indique qu’un emploi saisonnier sur deux est lié à l’activité touristique, Matisse Sorignet :

L’inauguration cet après-midi d’un parcours d’orientation dans le bois d’Essouvert

Du nom de la nouvelle commune, fusion de La Benâte et Saint-Denis-du-Pin. Une façon de valoriser davantage le domaine sur le plan sportif, mais aussi touristique. La démarche a été initiée avec la Fédération française de course d’orientation. Le point avec le maire d’Essouvert Henri Auger :

Le parcours peut se réaliser gratuitement à pied ou à vélo. Pour sa mise en marche cet après-midi, une compétition UNSS a rassemblé 200 élèves.

Réactions après la mort d’Henri Emmanuelli (Cyril Chappet, Alain Rousset)

Les hommages après l’annonce de la disparition d’Henri Emmanueli. Le député des Landes et ancien ministre socialiste s’est éteint hier soir, à l’âge de 71 ans. Il était hospitalisé à Bayonne depuis vendredi pour une double bronchite infectieuse. Il était atteint de neuropathie depuis de nombreuses années. Henri Emmanuelli était élu depuis 17 ans député des Landes. Ce qui suscite une vive émotion en Nouvelle-Aquitaine. Le président de Région Alain Rousset a exprimé sa tristesse ce matin sur twitter. « Henri représentait la dignité, l’unité et la compétence », écrit-il. Emu également, le premier fédéral du PS en Charente-Maritime Cyril Chappet. Ecoutez :

Très ému ce matin, le candidat à la présidentielle Benoît Hamon a dit avoir perdu son père spirituel.

Surgères : la foire mensuelle perturbée pendant les travaux

Le coup d’envoi demain d’un chantier d’ampleur à Surgères. Celui du réaménagement de l’avenue de la Libération, dans le cadre du projet de réhabilitation du parking du château et de ses abords. Un démarrage voulu après la foire mensuelle qui s’est tenue ce matin, pour ne pas perturber l’activité des forains. Même si ces derniers devront tout de même s’en accommoder ces trois prochains mois, avant la fin du chantier prévue le 23 juin. A l’image des ces deux marchands rencontrés ce matin :

La foire sera déplacée pendant la durée du chantier. Un chantier qui ne fait pas les affaires d’Antoine Chassin, marchand et président de la Fédération des commerçants non-sédentaires de Charente-Maritime :

Antoine Chassin qui n’est pas convaincu d’avoir plus de clients après les travaux, malgré un réaménagement qui devrait apporter accessibilité, confort et cachet à cette avenue de la Libération, avec priorité aux piétons et circulation à double sens.

Et pendant la durée des travaux, trois commerçants de l’avenue de la Libération devraient bénéficier d’une exonération de la redevance pour l’occupation du domaine public. Les élus du conseil municipal se prononceront sur ce point demain soir.