Gros projet de rénovation en vue au Palace de Surgères

Une réhabilitation complète de la salle de cinéma est envisagée au sein de l’espace culturel. Il s’agit de remplacer tous les fauteuils et la moquette. Coût total de l’investissement : près de 70 000 euros. Pour ce faire, Le Palace peut bénéficier d’une aide de 54 000 euros du CNC, le Centre national de cinématographie. Une subvention complémentaire de 15 000 euros a été demandée à la Communauté de communes Aunis sud. Une réponse est attendue des élus qui se prononceront demain soir.

Plus de postes d’enseignants à la rentrée prochaine dans l’académie de Poitiers

Les syndicats ont obtenu gain de cause hier, en réclamant 20 postes supplémentaires dans le second degré. Ce qui porte à 47 le nombre total de créations. Avec plus de moyens dans les lycées. Et beaucoup moins dans les collèges. Notamment en Charente-Maritime. Le département perd 18 postes. Alors, ces créations, ce n’est pas suffisant pour Magalie Espinasse, co-secrétaire du syndicat enseignant SNES-FSU dans l’académie de Poitiers :

Magalie Espinasse qui dénonce par ailleurs la pénurie de médecins scolaires. Deux sur trois rattachés au rectorat ont démissionné, en raison de leurs conditions de travail. Elle compte bien interpeller de nouveau le rectorat et le ministère.

L’accès au très haut débit, une priorité pour le Département de la Charente-Maritime

Il en sera question la semaine prochaine, lors de la Session de printemps du Conseil départemental qui s’ouvre lundi. Objectif : atteindre 100% de couverture d’ici à 2025, comme c’est déjà le cas pour le haut débit. Si les villes de La Rochelle, Rochefort, Royan et Saintes ont déjà été équipées par les opérateurs privés, les communes rurales ne sont pas logées à la même enseigne. Le Département a donc lancé un appel d’offre pour équiper les 253 000 foyers qui ne le sont pas encore. Car le Très haut débit, c’est indispensable aujourd’hui selon le président Dominique Bussereau :

Et le choix du délégataire sera fait en octobre.