Tous les articles de Rédaction

Contrats aidés : la colère du président de l’AMF 17 Michel Doublet

La grogne des maires de France face à la baisse annoncée des contrats aidés. La nouvelle de la Ministre du travail Muriel Pénicaud la semaine dernière a fait tousser l’Association des maires de France qui lui a fait part de ses inquiétudes dans un courrier. Son président départemental en Charente-Maritime Michel Doublet, par ailleurs maire de Trizay, estime que ces contrats sont indispensables pour les collectivités. Il parle d’un non sens :

Un grave problème donc pour les collectivités et les communes, mais les Maires de France ne comptent pas en rester là, comme nous le confirme Michel Doublet qui évoque les actions à venir :

En 2017, 293 000 contrats ont coûté près de trois milliards d’euros. L’actuel exécutif s’est engagé à faire 20 milliards d’euros d’économies sur le budget. Les agences Pôle emploi ont déjà reçu pour consigne de ne plus conclure ce genre de contrat pour cette année.

L’accueil des gens du voyage, un épineux problème en Aunis

La semaine dernière, un convoi de 60 caravanes s’est installé sans autorisation sur un terrain de la zone d’activité du fief Girard à Aigrefeuille. Le semaine précédente, elles étaient une centaine à avoir pris place illégalement sur ce terrain tout juste fauché, mais totalement inapproprié pour ce type de rassemblement. Une aire d’accueil de grand passage est à l’étude, sur le territoire d’Aunis Atlantique qui en a l’obligation selon le schéma départemental. Les explications de Frédéric Le Roux :

Et d’ailleurs, à cet endroit, le terrain est actuellement en cours de nettoyage. Les gens du voyage ont dû être momentanément déplacés. Un petit groupe de caravanes s’est d’ailleurs installé le long de la route de Vandré, à l’intersection des départementales 911bis et 114.

Fouras : les Arts Fous innovent demain avec le Bal des fous

C’est le nouveau rendez-vous estival de l’association qui veut marquer la différence pour cette 9ème édition. Un bal en toute simplicité, avec de nombreuses animations musicales et ludiques sous les chênes centenaires du bois vert, comme nous le détaille Grégoire Courdé, co-organisateur des Arts Fous :

Une programmation simple, légère et gratuite qui devrait séduire tous les publics. Les Arts Fous, qui fêteront leurs 10 ans en 2018, souhaitent se concentrer maintenant sur le festival de printemps, plus porteur et moins concurrencé qu’en été.

Dernier apéro’fouille de la saison à la villa gallo-romaine de Saint-Saturnin-du-Bois

Il a lieu ce soir dès 19h. Il s’agit d’une visite commentée des dernières découvertes faites sur le site archéologique, autour d’un pot. L’occasion également de contempler l’œuvre participative de l’artiste plasticien Porte Renaud qui conclut sa résidence.